Loin de la Terre Brûlée (2009)

Titre original: The Burning Plain
Rôle: Sylvia
Sortie: 11 mars 2009 (Fr) et 18 septembre 2009 (USA)
Réalisateur: Guillermo Arriaga
Genre: Drame
Producteurs exécutifs: Charlize Theron entre autres

HISTOIRE:
Dans le désert du Nouveau Mexique, une caravane explose mystérieusement, à l’intérieur ; Gina et Nick, son amant secret, meurent. Une quinzaine d’années plus tard, à Portland, Sylvia, jeune femme perdue qui multiplie les conquêtes amoureuses est poursuivie par un homme étrange… Deux histoires de femmes se percutent à travers le temps, des vies s’entremêlent et les relations s’enflamment…

CASTING:
Charlize Theron … Sylvia
Kim Basinger … Gina
Jennifer Lawrence … Jeune Mariana
José María Yazpik … Carlos
Joaquim de Almeida … Nick
Tessa Ia … Maria
Diego J. Torres … Cristobal
J.D. Pardo … jeune Santiago
Danny Pino … Santiago

PHOTOS:



Plus dans la galerie…

BANDE-ANNONCE:

SECRETS DE TOURNAGE:
Scénariste de renom
Ne vous étonnez pas si le nom de Guillermo Arriaga vous dit quelque chose. Scénariste de renom, il a notamment signé tous les scénarios d’Alejandro González Inárritu, à savoir Amours chiennes, 21 grammes et Babel. Il est également l’auteur de Trois enterrements de Tommy Lee Jones.

Premier film
Guillermo Arriaga signe, avec Loin de la la terre brûlée, son tout premier long métrage. Connu pour son travail de scénariste, il n’était jamais passé derrière la caméra, mais il exploite là un genre bien particulier, déjà utilisé dans ses précédentes histoires: un récit choral qui mêle passé et présent.

Profession: réalisateur
En écrivant son scénario, Guillermo Arriaga n’imaginait pas passer derrière la caméra. Ce n’est qu’après l’avoir soumis à ses producteurs, Parkes et MacDonald et à sa productrice exécutive Alisa Tager, qu’il a pris la décision de mettre en scène son histoire. Ses producteurs ont d’ailleurs précisé c’est assez naturel d’encourager Guillermo à passer à la mise en scène (…) et c’est assez exaltant d’accompagner un cinéaste qui signe son premier film, surtout lorsqu’il s’agit d’un zrtiste qui a déjà démontré l’originalité de son propos. »

Récit entre passé et présent
Le réalisateur n’en est pas à son coup d’essai en matière de récit choral. Les histoires croisées sont aujourd’hui devenues l’apanage d’Arriaga. Lui-même explique: « Si je voulais vous raconter mon enfance au mexique, je commencerais sans doute par vous parler de mon grand-père, originaire d’une lointaine région du sud du pays, et puis j’en viendrais à évoquer mon fils parce qu’il ressemble à mon père, et c’est comme ça que je vous raconterais cette histoire. c’est un mode de narration naturel pour les gens, même si le cinéma n’a pas toujpurs privilégié cette manière de raconter.

Des producteurs qui ont du flair
Pour financer son projet, Guillermo Arriaga a fait appel à des producteurs de renom: Walter Parkes et Laurie MacDonald, connu, entre autres, pour avoir apporté le financement de films à succès, tels que Men in Black de Barry Sonnenfeld, Gladiator de Ridley Scott ou encore Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street de Tim Burton.

Arriaga séduit par Charlize Theron
Charlize Theron, également productrice exécutive du film, est arrivé assez rapidement sur le projet. Guillermo Arriaga, pour interpréter sa Sylvia, souhaitait confier le rôle à une actrice à grand potentiel dramatique. Il fallait qu’elle puisse toucher le spectateur tout en lui transmettant son traumatisme. Après sa performance dans Monster, Charlize Theron lui est apparu comme une évidence.

Charlize Theron, hantée par le scénario
L’actrice, dès sa première lecture du scénario, n’a cessé d’être hantée par cette histoire. Sylvia, son personnage, doit affronter ses démons et apprendre à se ressaisir pour ne pas fuir la réalité. Des convictions identiques à celles de la comédienne qui précise « Sylvia n’est pas le genre de personne qui va spontanément se regarder dans le miroir en se disant « voilà ce que tu dois affronter ». Mais à la fin du film, il faudra qu’elle ait franchi ce pas. »

Le choix de Gina
Le rôle de Gina est interprétée par Kim Basinger. C’est Charlize Theron qui a suggéré ce choix de casting au réalisateur, Guillermo Arriaga. Ce dernier a tout de suite été séduit par « la fragilité qui correspondait parfaitement au personnage (…) Elle incarne la contradiction qu’il peut y avoir entre l’esprit et le coeur.  »

Une alchimie à tout prix
Jennifer Lawrence, 17 ans, joue le rôle de Mariana, la fille de Gina interprété par Kim Basinger. Pour que l’interprétation soit crédible aux yeux des spectateurs et que la rancoeur s’installe entre les deux femmes, la jeune actrice a préféré éviter au maximum Kim Basinger entre les différentes prises. Ainsi, elle a pu se concentrer sur sa relation avec Santiago, joué par JD Pardo et faire naître l’alchimie qui relie les deux personnages dans le film. Le réalisateur a d’ailleurs précisé que « Le film repose en grande partie sur l’histoire entre Santiago et Mariana. Ils ont vécu le même genre de traumatisme, mais ils n’y font pas face de la même façon (…) c’est ce qui explique leur attirance mutuelle« .

D’un chef op à un autre
Le tournage a débuté avec un premier directeur de la photogrpahie, Robert Elswit. Très investi dans cette aventure, il a pris le temps de discuter longuement du scénario avec Guillermo Arriaga, afin d’en connaitre toutes les subtilités. Mais également engagé sur un autre film, Elswit n’a participé qu’au début du tournage et a ensuite été remplacé par John Toll. Un évènement qui finalement trouvera sa logique dans l’intrigue du film puisque le tournage s’est déroulé dans deux endroits et s’intéresse à deux histoires, au départ bien distinctes.

Lieu de tournage
Le tournage de Loin de la terre brûlée s’est déroulé au Nouveau-Mexique, dans le désert du Chihuahua ainsi que sur la côte sauvage d’Oregon. Selon Arriaga, ces deux régions sont à l’image des personnages et participent à l’intrigue du film. « Cela fait partie intégrante de la narration, et j’ai donc veillé scrupuleusement à la manière dont nous filmions les paysages » avoue-t-il. Le film a été tourné en huit semaines.

Une histoire vieille de 15 ans
Guillermo Arriaga est persuadé qu’il est très important de laisser mûrir une histoire avant de la raconter. C’est pour cela qu’il aura fallu 15 ans au réalisateur pour donner vie au scénario de Loin de la terre brûlée.

CHOIX DES ACTEURS:
Pour incarner Sylvia, jeune femme d’une grande beauté tentant de fuir son passé, Arriaga souhaitait une actrice capable d’exprimer un profond traumatisme psychologique tout en touchant le spectateur. Oscarisée pour MONSTER, Charlize Theron s’est imposée comme une évidence. Au bout de cinq heures d’une discussion passionnée, le réalisateur a compris qu’il tenait sa Sylvia.

Depuis sa première lecture, le scénario n’a cessé de hanter Charlize Theron. « J’y repensais sans cesse, ce qui est toujours bon signe. L’intrigue, comme les autres personnages, poussent Sylvia dans ses retranchements, » indique la comédienne qui a retrouvé dans son personnage des convictions similaires aux siennes. « Il arrive un moment dans la vie où il faut se ressaisir, affronter ses démons et la réalité. Nous sommes capables de surmonter nos instincts primaires afin de nous préserver de la souffrance. » S’agissant de Sylvia, « ce n’est pas le genre de personne qui va spontanément se regarder dans le miroir en se disant, ‘voilà ce que tu dois affronter.’ Mais à la fin du film, il faudra qu’elle ait franchi ce pas. Dès mon premier rendez-vous avec Guillermo, j’ai vu que nous nous comprenions très bien et que nous avions la même perception du personnage, » se souvient l’actrice qui a également assuré la production exécutive du film. « J’ai besoin de sentir que je suis sur la même longueur d’ondes que mon metteur en scène et que nous pouvons dialoguer librement. C’est la seule manière pour moi de m’emparer du personnage et de bien comprendre le sens de l’intrigue. »

De son côté, Arriaga a, lui aussi, apprécié l’échange avec son actrice. « Le parcours du personnage est douloureux, » explique le réalisateur « et Charlize a joué Sylvia sans jamais verser dans la caricature. » Ce qui a plu à la comédienne dans l’approche de son personnage, c’est qu’Arriaga expose la souffrance de Sylvia au spectateur bien avant d’en révéler les raisons. « Cela procure un sentiment de malaise, comme si la souffrance éprouvée n’avait plus rien à voir avec l’événement qui l’a suscitée, » note l’actrice. « C’est ce que ressent Sylvia, et c’est aussi ce que ressent le spectateur. »

En tant que productrice exécutive, Charlize Theron a suggéré l’interprète du personnage de Gina. Il s’agit du rôle délicat d’une femme mariée et mère de quatre enfants qui vit une histoire d’amour passionnelle avec un homme marié, lui aussi, et issu d’un milieu social différent du sien. Pour que le film fonctionne, il fallait absolument que le spectateur croie à cette aventure extraconjugale et à ses répercussions sur la vie de plusieurs personnages.

LIEUX DE TOURNAGE:
Depoe Bay, Oregon, USA
Las Cruces, New Mexico, USA
Portland, Oregon, USA

LIENS:
Site Officiel américain
Fiche IMDB