Hancock (2008)

Rôle: Mary Embrey
Statut: 2 juillet aux USA et 9 Juillet 2008 en France
Réalisateur: Peter Berg
Genre: Action, drame, science-fiction, comédie
Sortie DVD: 9 janvier 2009
–> Suite en préparation

HISTOIRE:

Il y a les héros, les super-héros et il y a… Hancock. Ses super-pouvoirs lui ont souvent permis de sauver d’innombrables vies, mais les dégâts monstrueux qu’il fait au passage ont fini par le rendre impopulaire. Les habitants de Los Angeles n’en peuvent plus et se demandent ce qu’ils ont bien pu faire pour mériter un « héros » pareil. Hancock est une tête de mule irascible qui n’est pas du genre à se soucier de ce que pensent les gens… du moins jusqu’à ce qu’il sauve la vie de Ray Embrey, un spécialiste des relations publiques.
Le super-héros le plus détesté au monde commence alors à réaliser qu’il n’est pas aussi insensible qu’il voudrait le faire croire…

PHOTOS:



Plus dans la galerie…

SECRETS DU TOURNAGE:

Titre
A l’origine, le film devait s’appeller « Tonight he comes ». Juste avant que le tournage ne commence, il a été retitré « John Hancock » puis raccourci à « Hancock ».

Un lieu de tournage assez peu commun
Une partie d’Hancock s’est tournée dans les Studios Universal : située au bout du cul-de-sac qu’est Elm Street, la maison des Embrey se situait à deux pas de Wisteria Lane, qui n’est autre que le quartier des Desperate Housewives.

Une myriade de réalisateurs
Depuis le début, de nombreux réalisateurs ont été attaché au projet : Michael Mann, Tony Scott , Jonathan Mostow et Gabriele Muccino mais c’est finalement Peter Berg, le réalisateur de « Le Royaume » qui reprend le flambeau.

Une super-costumière
Chargée de créer ce costume qu’Hancock lui-même qualifie de « moulant », Louise Mingenbach n’est pas une novice de l’habillage de super-héros, puisque c’est à elle que l’on doit déjà les costumes de Superman Returns, ainsi que ceux d’X-Men 1 et 2.

Hancock vu par Will Smith
Concernant son personnage dans le film, Will Smith déclare : « Hancock est compliqué. Il se lève tous les jours et en veut à la Terre entière. Il ne se souvient pas de ce qui lui est arrivé, et personne ne peut l’aider à trouver les réponses qu’il cherche. Ses intentions sont bonnes, mais il a du mal à entrer en contact avec le monde qui l’entoure. » Il ajoute ensuite que « Hancock est comme le quaterback de la fac qui a un talent fou mais se comporte mal. »

C’est jeudi, c’est spaghetti !
La soirée « spaghetti » que la famille Embrey organise tous les jeudis pour ressouder ses liens, est inspiré des souvenirs de Peter Berg. Une tradition désormais imprimée sur pellicule, mais qui a presque causé l’indigestion du jeune Jae Head : « J’avais oublié de prendre mon petit déjeuner le matin [du tournage de la scène] car j’étais impatient d’être sur le plateau, donc, au début, j’étais content de manger. Mais à la fin de la journée, j’étais à deux doigts de crier « ne me parlez plus de spaghetti ! » »

Problèmes de calendrier
Lorsque Gabriele Muccino était en charge du projet, il devait le tourner avant que Will Smith ne rejoigne « Je suis une légende ». Mais le travail du réalisateur sur « A la recherche du bonheur » l’a empêché d’être prêt à temps et il a donc été remplacé et « Hancock » a été tourné plus tard.

Des nouveaux et un fidèle
Si Hancock marque la première collaboration de Will Smith et Charlize Theron avec Peter Berg, il en va autrement de Jason Bateman, déjà à l’affiche du Le Royaume, et de Mi$e à prix de Joe Carnahan, aux côtés de Berg.