CTAOP : Interview de Charlize Theron pour Glamour.com et photos

Bonsoir!

Comme le dit Charlize dans l’interview ci-dessous, elle est en vacances pour un mois et demi. Elle a eu un début d’année plutôt chargé et ses projets se multiplient, elle a bien le droit de faire une pause.

Entre ses tournages, Charlize trouve toujours le temps pour son association CTAOP, elle a accordé une interview au magazine Glamour à l’occasion de sa nouvelle collaboration avec TOMS. L’actrice parle de l’objectif de ce partenariat, de #GenEndIt, de la nouvelle collection TOMS + CTAOP et de son look en vacances.

Le style de l’été de Charlize Theron est cool, sans effort, et étonnament signicatif
8 juillet 2016, glamour.om

En 2007, la gagnante sud-africaine d’un Oscar et star américaine a fondé le Charlize Theron Africa Outreach Project (CTAOP) pour soutenir la jeunesse africaine dans la lutte contre le VIH et le SIDA. Ce mois-ci, elle a de nouveau fait équipe avec le fondateur de Toms, Blake Mycoskie pour lancer leur troisième collaboration au bénéfice de CTAOP. Au dîner privé pour célébrer la nouvelle collection, les amis de longue date ont parlé exclusivement à Glamour de la façon dont tout a commencé (alerte spoiler: ils sont en désaccord sur les détails!), et Charlize partage avec nous comment elle jongle entre son style d’été discret et quelques grands objectifs pour changer le monde (pense à éradiquer le VIH et le SIDA d’ici 2030!).

Glamour: Ceci est votre troisième collaboration. Dites – nous comment tout cela a commencé.

Charlize: Je pense que nous avons des histoires très différentes …

Blake: Je vais te laisser commencer.

Charlize: Eh bien je suis vraiment fascinée par ce que Blake a fait avec Toms. L’idée derrière CTAOP a toujours été de trouver de bons partenaires avec qui travailler. J’avais le trac de voir Blake et j’ai tout lu sur le travail incroyable qu’il faisait, et son business était si intelligent et innovant, et plus j’ai lu des choses à son propos, le fait qu’il était un chercheur, qu’il aimait voyager dans le monde, et qu’il voulait connaître les gens et vivre dans les différentes cultures, était quelque chose qui m’a vraiment impressionné. Nous avons donc organisé un dîner à Los Angeles, dans ce petit restaurant japonais, et je me souviens que j’étais nerveuse de le rencontrer …

Glamour: Pourquoi lutter contre le VIH et le SIDA est important pour vous?

Charlize: C’est assez impossible d’être un Sud – Africain et de ne pas avoir été personnellement affecté par le VIH ou le SIDA. Je me souviens très bien être âgé d’environ huit ans et de voir les gens mourir autour de moi. Ne sachant pas ce que c’était et le fait d’avoir eu incroyablement peur, et personne ne pouvait vraiment vous donner une réponse directe, étant une jeune fille, cela m’a vraiment touché énormément. Ayant de la chance dans ma vie, et ayant une belle vie, je me suis aperçu que j’ai eu des occasions où je pouvais vraiment faire en sorte qu’il y ai un changement, où je pouvais vraiment intervenir et peut-être faire une différence. Trop de personnes sont mortes inutilement; le SIDA est complètement évitable, mais il tue plus d’enfants en Afrique du Sud que dans le reste du monde, et ce n’est tout simplement pas comme cela devrait être.

Traduit par Jujualias, merci de ne pas copier

LIRE TOUTE L’INTERVIEW

Et j’ai aussi ajouté des photos de ses dernières visites en Afrique du Sud:


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.